4 juin, 2009

Classé dans : Non classé — dominique @ 18:15

A partir du 4 juin à 20h35 sur France3

 n2.jpg 

 

n1.jpg

        Au-delà du projet de captiver et de divertir, un village français revendique une autre ambition, celle de faire découvrir au public, pour la première fois, une vision nuancée et extrêmement réaliste de ce que fut la vie et la pensée des Français, pendant cette période trouble et cruciale de notre histoire.
Cette série traduit également la politique volontariste de France 3 en matière de création. Permettre aux téléspectateurs de découvrir, à travers une saga composée de personnages très attachants, la guerre et la question de l’Occupation sous un angle différent.
Daniel (Robin Renucci), médecin humaniste, va devenir maire malgré lui, après avoir tenté en vain de fuir l’invasion. Homme de devoir, comment va-t-il assumer les responsabilités et les compromis que lui impose sa charge ?

Hortense (Audrey Fleurot), son épouse en mal d’enfants, sera l’heureuse bénéficiaire d’un cadeau du destin. L’amour maternel contiendra-t-il son besoin de passion ?

Raymond (Thierry Godard), se bat pour maintenir à flot la scierie qu’il tient de sa belle­famille et succombe à l’amour qu’il porte à Marie (Nade Dieu), sa métayère. Elle-même doit composer avec l’absence de Lorrain, son mari envoyé au front. Raymond fera-t-il exploser son couple pour ne plus vivre leur histoire dans l’ombre ?

Marcel (Fabrizio Rongione), le petit frère de Daniel auquel il ne veut rien devoir, militant communiste recherché, doit son salut à l’arrivée des chars allemands. Quels dangers est-il prêt à courir pour défendre ses idées ? Son engagement vaut-il plus que la vie de sa femme et de son fils Gustave ? Echappera­t-il à Jean (Nicolas Gob), un jeune policier des RG, chasseur dans l’âme, qui croit par-dessus tout en la valeur de l’ordre. Quitte à ce qu’elle soit portée par l’occupant ?

Comme son aîné, le commissaire De Kervern (Patrick Descamps), il assiste, d’abord fataliste et impuissant, à la débâcle. Puis il s’indigne, quand sa hiérarchie semble de plus en plus marcher main dans la main avec la Kommandantur. Les diktats et les humiliations feront-ils basculer ce fonctionnaire de police dans la résistance ?

Lucienne (Marie Kremer), la jeune institutrice, qui garde encore un pied dans l’enfance, sera quant à elle frappée de plein fouet par l’horreur de la guerre. Traumatisée, comment vivra-t­elle l’injustice des premières mesures du régime de Vichy ?

L’Histoire est en marche, tout comme le destin de nos héros, déchirés par leurs sentiments, divisés par leurs convictions, et bientôt séparés par une ligne de démarcation qui, pour beaucoup, va bouleverser le cours de leur vie.
1940,Vivre c’est choisir

Laisser un commentaire

celine fait son cinema |
Culture Cinématographique d... |
BRAD ET ANGELINA |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Heroes
| kylexy00
| la plus belle...!!!!