27 juillet, 2008

les bleus en couverture de télépoche

Classé dans : les bleus,presse — dominique @ 16:56

telepochecover1.jpg

les bleus premier pas dans la police

Classé dans : les bleus — dominique @ 11:45

 

Réalisation : Alain Tasma, Réalisation : Didier Le Pêcheur, Réalisation : Vincent Monnet et Réalisation : Patrick Poubel
   avec : Elodie Yung (Laura Maurier), Mhamed Arezki (Lyes Beloumi), Nicolas Gob (Kévin Laporte), Gabrièle Valensi (Nadia Poulain)première diffusion :le 8 février 2006 sur M6.

les personnages

  • Élodie Yung : Laura Maurier, policière, à priori la fille du commissaire Santamaria, fonceuse et reine des arts martiaux.

  • Mhamed Arezki : Ilyes Beloumi, policier, consciencieux et respectueux de la hiérarchie, médiocre tireur et « fleur bleue ».

  • Nicolas Gob : Kévin Laporte, policier, très baraqué, mais non violent, timide et gay sans l’avouer.

  • Gabrièle Valensi : Nadia Poulain, policière, mère de deux enfants et trop émotive.

  • Raphaël Lenglet : Alex Moreno, policier, ex-gamin de « cité », incontrôlable.

  • Luc Thuillier : Capitaine Louis Franchard

  • Jean-Michel Fête : Capitaine Étienne Duval

  • Patrick Catalifo : Commissaire Daniel Santamaria   

Prix obtenus 

  • Festival du film de télévision de Luchon 2006 : Grand prix des séries
  • Festival du film de télévision de Luchon 2006 : Prix du meilleur jeune acteur pour Mhamed Arezki
  • Festival du film de télévision de La Rochelle 2007 : Prix de la meilleure série
  • Première saison :

    1. Pilote 90 minutes
    2. Dommage collatéral
    3. Une vie de chien
    4. Fantôme du passé
    5. Hôtels particuliers
    6. Les yeux fermés
    7. Retour de flammes
    8. Otages
    9. Faux-semblants
    10. Rien ne va plus
    11. Infiltration
    12. Enquête interne [1/2]
    13. Enquête interne [2/2]

    Nicolas Gob

    Classé dans : un amour a taire — dominique @ 1:51

    http://www.dailymotion.com/video/x4ga1k

    Jacques dénonce son frère à la police

    RUIFLEC LE VILLAGE DES OMBRES

    Classé dans : Non classé — dominique @ 1:48

    http://www.dailymotion.com/video/x2031z

    Voici la maquette de la première séquence de RUIFLEC LE VILLAGE DES OMBRES, un projet de long métrage produit par KOBAYASHI PROD. (Laurent BRUNETEAU et Thomas BRUXELLE) Le film est actuellement en recherche de financement.
    Un film de Fouad BENHAMMOU
    Ecrit par Lionel OLENGA avec la collaboration de Pascal JAUBERT et Fouad BENHAMMOU.
    Synopsis du long métrage :
    « Village de RUIFLEC, dans les années quarante, pendant l’occupation. Deux soldats allemands sont confrontés à une menace aussi invisible qu’impitoyable…

    De nos jours. Un groupe de jeunes part passer un week-end dans le même village. Ils sont répartis dans deux voitures, qui se suivent sous la pluie battante. Soudain, tous les membres du premier véhicule disparaissent à l’entrée du village… sans explication.
    Les autres arrivent et découvrent rapidement que le lieu est totalement désert, sans moyen de communication avec l’extérieur. Il leur est impossible d’en ressortir. Tout en essayant de retrouver leurs amis disparus, ils vont tout faire pour rester en vie et s’échapper de RUIFLEC… un village qui semble doté d’une vie propre… »

    Un film qui joue sur vos terreurs les plus viscérales… il n’y a rien de plus terrifiant que ce que l’on devine dans le noir… mais que l’on ne peut pas voir…

    Pour voir le travail du réalisateur :
    http://www.fouadbenhammou.com

    Pour découvrir KOBAYASHI PROD. :
    http://www.kobayashi-films.net

    un amour à taire

    Classé dans : un amour a taire — dominique @ 1:45

    http://www.dailymotion.com/video/xl0kt

    26 juillet, 2008

    Nicolas GOB : les bleus

    Classé dans : les bleus — dominique @ 17:46

    lesbleus2.jpg   Les Bleus, premiers pas dans la police

      

    Les Bleus, premiers pas dans la police

    Enquête interne

     

    les bleus premier pas dans la police

    Classé dans : les bleus — dominique @ 17:30
    Image de prévisualisation YouTube   Image de prévisualisation YouTube 
    Nicolas Gob
    © M6

    Nicolas Gob

    Classé dans : tele — dominique @ 16:00

    A travers un portrait sur vingt ans d’une génération bousculée qui doit réinventer l’amour, retrouvez Nicolas GOB et Michaël COHEN, prix d’interprétation masculine au Festival de Luchon 2008.

     

    Ce mercredi 26 Mars à 20h55 sur France 2,
    sera diffusée la première partie de la Mini-Série
     » SA RAISON D’ETRE « ,
    pour laquelle Michaël COHEN et Nicolas GOB
    ont remporté le prix d’Interprétation Masculine
    au 10° Festival International du Film de Télévision de Luchon.

     Nicolas Gob dans tele COHEN   GOB dans tele

    Réalisé par Renaud BERTRAND
    Scénario de Pascal FONTANILLE et Véronique LECHARPY
    Musique composée par Stéphane ZIDI
    Produit par François ARAMBURU,
    Pascal FONTANILLE, Laurence BACHMAN
    BARJAC PRODUCTION
    et MERLIN PRODUCTIONS

    Comédiens : Nicolas GOB, Michaël COHEN,
    Clémentine CELARIE,
    Nozha KOUADRA, Bérénice BEJO

    1

    Nicolas Gob à Fort Boyard en 2008 !

    Classé dans : tele — dominique @ 15:53

    Émission nº7
    [ enregistrée le lundi 9 juin 2008 ]
    Avec Bernard Yerles, Yvon Back, Nicolas Gob, Anne Richard, Blandine Bury et Julia Cecillon
    au profit de l’Association « Care France« 

    interview Nicolas Gob, »Sa raison d’être », paru dans Sensitif de Mars

    Classé dans : presse — dominique @ 15:43

    Après Un amour à taire, France 2 continue à montrer l’exemple et lance mercredi 26 avril 2008, la veille des trois journées du Sidaction, la première partie de Sa raison d’être, un grand téléfilm témoignage abordant, avec beaucoup d’émotion, les années sida.
    Réalisé par Renaud Bertrand, cette saga affiche une belle distribution dans laquelle nous retrouvons, dans un très beau rôle, Clémentine Célarié, absolument superbe. Autour d’elle, outre Valérie Mairesse, Michaël Cohen (un acteur talentueux venu du théâtre) et Nicolas Gob dans le rôle d’un hétéro séropositif. L’acteur de vingt-six ans, qui a déjà obtenu deux prix du jeune espoir et pour Sa raison d’être, un prix d’interprétation masculine au festival de Luchon, nous a fait quelques confidences à l’occasion de sa venue à Paris.

    Comment s’est passé ce tournage ?
    De la meilleure des façons. Renaud Bertrand est quelqu’un de très humain et nous avons passé deux mois agréables bien que le scénario ait été assez chargé. (Il se passe effectivement beaucoup de choses dans le téléfilm, ndlr.)

    Comment expliquez-vous que l’on vous ait fait tourner dans deux grands téléfilms à sensibilité gay ?
    Je ne me l’explique pas trop. Dans chacune de ces deux productions, j’ai un rôle qui n’est pas gay. Mais je vais vous dire, j’adore participer à ce genre de films parce que j’aime beaucoup être représentatif de quelque chose. La communauté gay, je la soutiens à cent pour cent, avec d’autant plus de force que je ne suis pas gay. Si je peux aider à représenter, aux yeux du public, cette communauté, cela ne m’ennuie absolument pas, bien au contraire, j’en suis très fier. Ceci dit, je ne me sens pas porteur d’un message, je fais aussi des films parce qu’on me les propose. Et puis, sans vouloir rien enlever à leurs mérites, ces deux téléfilms traitent plus largement de la vie et des sentiments.

    Vous n’avez pas envie de jouer des rôles un peu à contre-emploi sur le plan physique ?
    Si et d’ailleurs, dans Sa raison d’être, je suis déjà un peu à contre-emploi. J’ai un physique taillé pour jouer dans des films d’action ! Au début de ma carrière, j’étais très imposant, j’ai fait du karaté pendant des années et j’ai raté des rôles parce que j’étais trop musclé. Là, pour tourner, j’ai du perdre quinze kilos. Je pense que ce sont les productions qui n’ont pas assez d’imagination et qui nous cantonnent à certains types de rôles dans lesquels on nous place une fois pour toute ! C’est dommage, car se transformer physiquement n’est pas forcément le plus difficile dans ce métier. Sur ce film, je suis particulièrement heureux que Renaud Bertrand m’ait fait confiance en se disant que j’allais pouvoir incarner le personnage.

    L’une de vos caractéristiques est aussi cette double casquette de sportif et d’artiste !
    Le sport n’est pas tout ! Je travaille actuellement sur un album. Il est vrai que j’ai beaucoup fait de danse, aujourd’hui beaucoup moins. J’ai commencé par être prof de tennis, avant de devenir acteur. Mais tout cela ne m’apporte pas forcément des rôles en plus !

    Que faites-vous quand vous ne tournez pas ?
    Je vis avec ma compagne, nous avons une existence assez simple. J’aime bien lire, faire du sport mais pas trop non plus, vous l’avez compris !

    Après le tournage, avez-vous les cheveux courts ou longs ? Dans le film, on vous voit avec une drôle de coupe et des cheveux frisés et longs !
    Cela ne me gênait pas et mettre cette perruque contribuait à me faire entrer dans mon personnage. Même si ce n’est pas la plus belle coupe du monde, je vous le concède, mais on se coiffait un peu comme ça dans les années 80.

    1234

    celine fait son cinema |
    Culture Cinématographique d... |
    BRAD ET ANGELINA |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Heroes
    | kylexy00
    | la plus belle...!!!!